top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurkarinedeltour

Journée des droits des femmes

A l'occasion de cette journée à marquer d'une empreinte toute singulière, l'Association Les Equipières a eu l'active envie de partager un texte qui parle de femmes, celles que nous sommes et celles dont nous faisons parties - intégrales et radicales dans leurs engagements - parce qu'il y a des territoires d'actions qui ne peuvent se passer de pugnacité et de beauté.


Nous avions besoin de parler, d'elles et de nous, des travailleuses sociales, des professionnelles des champs de l'accompagnement, de la relation et de la santé mentale et à travers elles, celles avec qui elles oeuvrent et ouvrent, avec lucidité et yeux grands ouverts...vers des voix et des parcours à voir et entendre.


Ce texte est un bout de récit qui nous mêlent toutes et tous dans ce que chacun.e tente de rendre vivant et durable.


Elles sont le territoire

Elles sont sur ce territoire, dans les nuits noires qui frôlent le cœur des femmes,


Dans les couloirs d’attente, à ramer à contre-courant pour ne pas se laisser happer,


Dans la précarité et l’aridité des temps durs, contre lesquelles ne pas se casser la tête,


Sans trop s’endurcir quand se dressent les murs, sans se lamenter, se lasser, ni perdre la tête,


Dans l’entêtement des obstinées à réclamer leur droit à bien travailler et planter leurs mots de poétesses pour défricher les terres hostiles qu’elles soient en bitumes ou en écumes.


Sans trop de promesse, si ce n’est que d’Etre là, à écouter, écumer, activer, pousser, engager,


Elles sont sur ce territoire, dans les bus et métro, à courir après les missions d’intérimaires, à interrelier les passerelles, mères courages sans naufrage,


A tenter de pousser les barques vers les traversées d’obstacles et déjouer les chaines aux ailes,


Dans le raclement des gorges pour faire entendre leur voie, dans l’impatience des doigts rongés,


Dans les couloirs d’attente, de papiers, de tickets, de passeports, de numéros à classer,


Sans aucune paresse si ce n’est que d’Etre là, à soutenir, encourager, tendre une main, un mouchoir,


Elles sont sur ce territoire, dans la lumière du cœur des femmes,


A infuser un air d’espoir et croire croire encore que rien ne se confisque aux femmes, ni leur juste place et ni le territoire.


Texte Ecrit par Karine DELTOUR - Présidente Association Les Equipières




Et Aussi, témoigner de ce que le territoire impulse pour rendre visible les actions de ces femmes.


Nous vous invitons à aller ce soir à Castanet-Tolosan rencontrer entre autre CEZA Guérillère, une équipière que nous adorons, artiste féministe, mais aussi en tant qu'Eléonore Chéron, chargée de mission Formation Egalité Femmes-Hommes pour l'Association Du Côté des femmes 31 (Association incontournable qui mène des actions en faveur de l’égalité entre femmes et hommes et contre les violences faites aux femmes).


Son travail sur chacune des dimensions où elle intervient, est sensible et illustre parfaitement ce qui anime profondément les membres de notre association.


Pour tout renseignement, relatif à l'exposition "L'art de la sororité" :


67 vues0 commentaire

Comments


bottom of page